Oui, on peut le faire !

Pendant la ducasse de Mons, on est tous bien fiers d’être montois. Les chants résonnent : « les montois ne périront pas !!! ». Mais en dehors du week-end de la trinité, c’est moins le cas. C’est vrai que depuis des années, on nous dit qu’on vit dans une région difficile, qu’il n’y a pas d’emploi, qu’il n’y a pas de possibilités de se développer, etc… Moi, j’aimerais qu’on en finisse avec ce discours, Moi, j’aimerais qu’on redresse la tête et que tous les jours on soit fier d’être montois. Moi, j’aimerais qu’on se mobilise tous pour faire bouger la ville. Moi, j’aimerais qu’on râle un peu moins et qu’on croie un peu plus.
Mons 2015, c’est un projet culturel mais ce n’est pas que ça. C’est la possibilité d’aller chercher des moyens un peu partout pour rendre notre ville plus belle et plus agréable à vivre. C’est la possibilité d’améliorer notre cadre de vie : les voiries vont être refaites. On va rénover des bâtiments. On va avoir une nouvelle gare. C’est la possibilité de faire connaître notre région, notre patrimoine et qui sait d’attirer de nouvelles entreprises. C’est déjà ce qui s’est passé avec Microsoft, Google et bientôt IKEA.
On parle souvent de Lille mais en 1992 Barcelone a changé de visage suite à l’organisation des jeux olympiques. Des quartiers entiers ont été rénovés, la cité a brillé à l’échelle internationale. Depuis cette ville est devenue une des plus branchées d’Europe, elle attire des millions de touristes et des tas de grandes entreprises y ont investi. Bien sûr, nous ne sommes pas Barcelone mais on peut être ambitieux. D’ailleurs à Barcelone, il y a la casa Batlló de Gaudi qui représente le combat de Saint Georges et du dragon : ça nous fait un point commun.  😉
Je veux croire en notre ville. Je veux croire en son avenir. Je crois qu’ensemble on est plus forts, alors qu’est-ce qu’on attend ?